En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Heinrich Harrer

Alpiniste autrichien (Hüttenberg, Carinthie, 1912-Friesach, Carinthie, 2006).

En 1938, il fit partie de la cordée qui réussit la première ascension de la face Nord de l'Eiger, dans les Alpes. Fait prisonnier par les Britanniques en 1939 en Inde, après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, alors qu'il se préparait à l'ascension du Nanga Parbat, il s'évada en 1944 du camp où il était enfermé et, à travers l'Himalaya, parvint à rejoindre le Tibet. Il séjourna longtemps à Lhassa, jusque-là cité interdite aux étrangers, et s'y lia d'amitié avec le jeune Dalaï Lama, qu'il accompagna dans sa fuite après l'invasion du Tibet par les troupes communistes chinoises (1951). Harrer fit le récit de cette expérience dans Sept ans au Tibet (1953), livre qui, traduit en plus de 50 langues, obtint un succès mondial et fit en 1997 l'objet d'une adaptation cinématographique par Jean-Jacques Annaud.

Par la suite Harrer participa encore à plusieurs expéditions de haute montagne dans les Andes (1953), en Alaska (1954), en Afrique (Ruwenzori, 1957) et en Nouvelle-Guinée (1962).

Il a également publié Die weiße Spinne (1958) ; Tibet, verlorene Heimat (1960) et Lost Lhasa (1992).