En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

William Christopher, dit W.C. Handy

Compositeur de jazz et cornettiste afro-américain (Florence, Alabama, 1873-New York 1958).

W.C. Handy ne mérite pas moins son surnom de « Père du blues » que Joseph ne méritait le titre de père de Jésus, car s'il ne fut pas le créateur de cette forme musicale fondamentale, il en fut indiscutablement l'un des plus efficaces diffuseurs, à la fois collecteur et « fixateur ». Sans doute s'est-il attribué la paternité de thèmes (Memphis Blues, 1912 ; Saint Louis Blues, 1914 ; Beale Street Blues, 1916…) entendus çà et là au gré d'une tradition orale particulièrement volatile – la légende rapporte qu'il découvrit le blues en 1903 sur le quai d'une gare en écoutant un guitariste qui grattait son instrument avec une lame de couteau (technique du bottleneck). Les eût-il négligés, ces signes du génie musical de la communauté afro-américaine se seraient dilués dans l'infinie et peu fiable mémoire collective de l'ère pré-phonographique. Mais, compositeur, arrangeur, chef d'orchestre, c'est-à-dire homme de spectacle, Handy eut à son arc une corde supplémentaire et décisive : il fut aux États-Unis l'un des premiers Noirs éditeurs de musique et, du même coup, se spécialisa dans la publication d'œuvres d'autres compositeurs noirs.