En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Claudie Haigneré

née André-Deshays

Claudie Haigneré (née André-Deshays)
Claudie Haigneré (née André-Deshays)

Médecin et spationaute français (Le Creusot 1957).

Docteur en médecine (1981), titulaire d'un certificat d'études spécialisées (C.E.S.) de biologie et de médecine du sport (1981), d'un C.E.S. de médecine aéronautique et spatiale (1982), d'un C.E.S. de rhumatologie (1984) et d'un diplôme d'études approfondies de biomécanique et physiologie du mouvement (1986), elle a également soutenu une thèse de neurosciences en 1992.

Pendant huit ans, elle exerce une activité médicale au sein de la Clinique de rhumatologie et du Service de réadaptation de l'hôpital Cochin, à Paris, et pendant six ans elle travaille au Laboratoire de physiologie neurosensorielle du C.N.R.S. En 1985, elle est sélectionnée comme spationaute par le Centre national d'études spatiales (C.N.E.S.). De 1990 à 1992, elle est responsable des programmes de physiologie et de médecine spatiale à la Division « Sciences de la vie » du C.N.E.S. et participe, à ce titre, aux orientations de la recherche spatiale dans ce domaine. Suppléante de Jean-Pierre Haigneré lors du vol spatial franco-russe Altaïr, en 1993, elle assure durant la mission le suivi des expériences biomédicales depuis le centre de contrôle de Kaliningrad, près de Moscou.

Première Française envoyée dans l'espace, lors de la mission franco-russe Cassiopée, du 17 août au 2 septembre 1996, elle séjourne à bord de la station orbitale russe Mir, menant à bien de nombreuses expériences physiologiques, biologiques ou techniques. En 1998, elle est à nouveau sélectionnée comme suppléante de Jean-Pierre Haigneré, pour la mission franco-russe Perseus qui a lieu l'année suivante. À l'issue de cette mission, elle rejoint le corps européen des astronautes de l'Agence spatiale européenne. En mai 2001, elle épouse Jean-Pierre Haigneré. Du 21 au 31 octobre 2001, elle retourne dans l'espace, lors de la mission franco-russe Andromède ; ingénieur de bord du vaisseau russe Soyouz, elle séjourne sept jours à bord de la Station spatiale internationale (ISS), où elle réalise diverses expérimentations concernant les sciences de la vie, l'observation de la Terre, l'étude de l'ionosphère et la technologie. Ce vol, le quinzième d'un spationaute français depuis 1982, fait d'elle le premier astronaute français et le deuxième astronaute européen à séjourner dans l'ISS. Ministre déléguée, chargée de la Recherche et des Nouvelles Technologies (2002-2004), puis ministre déléguée aux Affaires européennes (2004-2005), elle est, depuis novembre 2005, conseillère auprès du directeur général de l’Agence spatiale européenne.