En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Émile Habibi

Écrivain israélien (Haïfa 1922-Nazareth 1996).

Militant dès l'âge de dix-sept ans dans la Ligue de libération nationale palestinienne, il est, en 1947, l'un des rares Arabes de Palestine à préconiser l'acceptation du plan de partage onusien de la Terre sainte. À la fois écrivain palestinien et citoyen israélien, il apparaît, avec le recul, comme un précurseur de la coexistence esquissée en 1993 avec les accords d'Oslo entre Israël et l'OLP. Membre fondateur du Parti communiste israélien (1949), il est régulièrement élu à la Knesset (1959-1972). En 1948, il devient rédacteur en chef du quotidien de langue arabe Al-Ittihad de Haïfa. Dans ses écrits romanesques et politiques, il évoque la vie quotidienne arabe dans les Territoires occupés (Chronique des six jours, 1974 ; les Aventures extraordinaires de Saïd le peptimiste, 1974 ; la Faute, 1985 ; Soraya, fille de l'Ogre, 1996). En 1992, il est le premier Arabe à obtenir le prix d'Israël de littérature. Deux ans auparavant, il avait reçu au Caire, des mains de Yasser Arafat, une récompense presque équivalente, le prix Al-Quds (nom arabe de Jérusalem). Ce double honneur lui avait valu, à l'époque, de vives critiques.