En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

George Guy, dit Buddy Guy

Guitariste et chanteur de blues américain (Lettsworth, Louisiane, 1936).

Tout jeune, Buddy Guy joue de la guitare dans les orchestres populaires autour de Baton Rouge, côtoyant Slim Harpo, Lightnin'Slim ou Raful Neal. Très influencé par Guitar Slim, Guy gagne Chicago en 1957. Il se retrouve au sein d'un groupe de jeunes musiciens, originaires du ghetto du West Side, tels Magic Sam, Otis Rush, Fenton Robinson, tous résolus à donner un tour plus moderne et dramatique au Chicago blues dominé par Muddy Waters et Howlin'Wolf. Pris en main par Willie Dixon, Buddy Guy fait ses débuts discographiques sur le label Cobra et enregistre Sittin'And Cryin'The Blues, avant de rejoindre l'écurie Chess dont il devient très vite un pilier, en tant qu'accompagnateur et chanteur, avec des morceaux comme First Time I Met The Blues, en 1958.

Son chant tendu, passionné, inspiré du gospel, et son jeu de guitare expressif, bluesy lui permettent d'acquérir une renommée considérable à Chicago, mais aussi en Europe, auprès des amateurs de blues tout autant que des groupes de blues-rock anglais. Ce nouveau public et ces nouvelles opportunités lui permettent de réaliser, en 1968, une série de trois magnifiques albums pour le label Vanguard (A Man And The Blues) et de faire équipe avec un autre « jeune loup » de Chicago, l'harmoniciste Junior Wells.

Le chemin du rock. Ensemble, ils tournent dans le monde entier, apparaissent même en compagnie des Rolling Stones, enregistrent avec Eric Clapton. Malgré tout, la vogue du blues reflue, et les années 1970 et 1980 sont très difficiles pour Guy, qui a du mal à subsister de sa musique et devient très amer. Lorsqu'un nouvel engouement se dessine pour le blues vers 1990, Buddy Guy ne rate pas cette occasion tardive : c'est en compagnie de stars du rock et dans un style délibérément exacerbé qu'il enregistre pour Silvertone et connaît enfin un succès considérable aux États-Unis mêmes. Mais Buddy Guy, un des créateurs du West Side sound, un des grands noms du Chicago blues et un guitariste très influent, avait déjà assuré sa place éminente dans l'histoire du blues.