En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Guillaume de Saint-Cloud

Astronome français (fin du xiiie s.).

Parfois désigné sous le nom de « Guillaume l'Anglais » ou « William the Englishman », ce moine de l'abbaye de Saint-Cloud était peut-être d'origine anglaise. On lui attribue en effet la rédaction d'un almanach, avec l'indication des positions des planètes, destiné à la reine d'Angleterre Éléonore de Castille (1287). Dans ce manuscrit, Guillaume de Saint-Cloud recommande l'usage d'une chambre noire (camera obscura) pour l'observation des éclipses de Soleil afin d'éviter les brûlures des yeux, et mentionne qu'il en a lui-même utilisé une (probablement pour observer l'éclipse totale de Soleil qui s'était produite le 4 juin 1285). Il inventa un directorium, instrument dont la description ne nous a pas été conservée, au moyen duquel, en 1290, il put mesurer l'obliquité du plan de l'écliptique à partir de la position du Soleil au solstice. Il l'évalua à 23° et 34', avec une erreur de 7', plus grande que celle calculée par les astronomes arabes mais qui, pour l'Europe, était relativement bonne pour l'époque (les mesures actuelles donnent une valeur de de 23° 27 ' à l'angle que l'axe des pôles de la Terre forme avec ce plan).