En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Victoriano González, dit Juan Gris

Juan Gris, Jeu d'échecs
Juan Gris, Jeu d'échecs

Peintre espagnol (Madrid 1887-Boulogne-sur-Seine 1927).

Il est d'abord élève à l'École des arts et manufactures de sa ville natale, Madrid ; le compas, la règle et l'équerre ne cesseront jamais de faire partie de son outillage de peintre. À Paris, où il arrive en 1906, Juan Gris dessine d’abord pour les journaux, l'Assiette au beurre, le Charivari. Il ne cherche pas à affirmer d’emblée une esthétique personnelle mais s’engage plutôt dans la voie ouverte par Picasso et Braque dont il partage les vues.

Il séjourne en 1911 à Céret, avec Braque, Picasso, Manolo, et signe cette année-là ses premières peintures cubistes (Nature morte : bouteille de vin et gargoulette, Rijksmuseum Kröller-Müller ; l'Homme à la pipe, coll. priv., Mexico), d'un art très élaboré.

Dès 1912, il passe à la phase synthétique du cubisme, notamment en intégrant des papiers collés à ses toiles. Complexité et rigueur de la construction, intensité du coloris culminent dans les natures mortes et les quelques paysages des années 1913-1917 (Violon et verre, 1913, musée national d'Art moderne, Paris ; la Bouteille de banyuls, 1914, Berne ; Nature morte dans un paysage, 1915, musée de Philadelphie ; le Petit Déjeuner, 1915, MNAM, Paris ;Nature morte à la pipe et aux verres, 1915).

Ses œuvres ultérieures font preuve d’un chromatisme nouveau (Devant la baie, 1921, Cambridge, Mass .). Ce sont ses compositions de la dernière période qui représentent, en quelque sorte, le sommet de la pensée cubiste (le Tapis bleu, 1925, MNAM, Paris).