En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marcel Gotlieb, dit Gotlib

Dessinateur et scénariste français de bandes dessinées (Paris 1934-Le Vésinet, Yvelines, 2016).

Gotlib publie ses premières bandes dessinées dans le journal Vaillant en 1962. Il y anime plusieurs histoires dont Nanar et Jujube, série dans laquelle apparaît en 1964 un personnage secondaire qui devient bientôt une vedette à part entière, Gai-Luron, chien sympathique quoique un peu apathique. La carrière de Gai-Luron se poursuit dans Pif (le dessin étant confié à Henri Dufranne, Gotlib continuant le scénario) jusqu'en 1974. Entièrement repris par Gotlib, Gai-Luron fait un retour spectaculaire en 1986 dans les pages du mensuel Fluide glacial, sur un ton plus « BD pour adultes » (la Bataille navale ou... Gai-Luron en slip).

En 1965, Gotlib crée dans Pilote, sur des scénarios de René Goscinny, les Dingodossiers. Ces hilarantes tranches de vie sont suivies, en 1968, par la Rubrique-à-brac, de Gotlib seul. Pendant les quatre années que dure cette série de gags, les lecteurs jeunes (et moins jeunes) se délectent de ces pages où l'on croise une galerie de personnages hétéroclites, dont l'auteur lui-même, une coccinelle ainsi qu'Isaac Newton et sa célèbre pomme. Toujours dans Pilote, Gotlib écrit en 1970 Cinémastock, pastiches de classiques du cinéma et de la télévision dessinés par Alexis, et Clopinettes, série de gags dessinés par Mandryka. Puis c'est la création, sur un scénario coécrit avec Jacques Lob, de Superdupont, super-héros parodique défendant les valeurs de la France. On retrouvera le personnage en 1975 dans Fluide glacial, dessiné par Alexis, puis par Jean Solé, les scénarios étant toujours signés Gotlib et Lob.

Gotlib fonde en 1972, avec Mandryka et Claire Bretécher, un journal orienté vers un public adulte, l'Écho des savanes. Il y crée Rhââ Lovely, délirante série d'humour libérée de toute censure. Puis il lance en 1975 son propre journal, Fluide glacial, dans lequel il anime le personnage de Pervers Pépère, et écrit pour divers dessinateurs.

Fait chevalier des Arts et des Lettres en 1975 puis officier des Arts et des Lettres en 1990, Gotlib a reçu le Grand Prix de la ville d'Angoulême en 1991.