En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

René Girard

Essayiste français (Avignon 1923-Standford, Californie, 2015).

À partir de l'analyse littéraire, Mensonge romantique et Vérité romanesque (1961), la Violence et le Sacré (1972), Critique dans un souterrain (1976), Des choses cachées depuis la fondation du monde (1978), le Bouc émissaire (1982), Shakespeare, les Feux de l'envie (1990), Je vois Satan tomber comme l'éclair (1999) cherchent à créer une nouvelle anthropologie sur l'analyse de la violence fondatrice de toute culture. Dans la logique du désir comme dans le sacrifice sacré prévaut le tiers médiateur qui fonde une rivalité mimétique, origine de toute violence, parce que, là, s'oublie l'objet même. Le Christ est une issue à ce drame, qui commande une relecture de la mythologie psychanalytique. (Académie française, 2005.)