En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aleksander Gieysztor

Historien polonais (Moscou 1916-Varsovie 1999).

Après avoir suivi les cours de Marcely Handelsman à l'université de Varsovie, il entreprit un doctorat sur l'étude de l'État carolingien, mais le déclenchement de la Seconde guerre mondiale le poussa à se réfugier dans la clandestinité et à organiser la propagande pour le compte de la Résistance. À la fin du conflit, il obtint son habilitation, enseigna à l'université de Varsovie (1949-1986) et occupa une chaire à l'Institut d'histoire (1955-1975). Ses travaux sur l'Europe carolingienne, l'histoire de la Pologne et des Slaves, celle des villes et des religions, mais aussi l'histoire de l'écriture latine ou l'histoire de la Résistance dans la Pologne occupée, lui permirent d'acquérir la reconnaissance de ses pairs. Ainsi, il fut élu à l'Académie des Sciences (1972), dont il assura la présidence (1980-1983, 1990-1992) et fit partie du Comité international des sciences historiques qu'il présida de 1980 à 1985, avant d'en devenir le conseiller. Invité par de nombreuses universités en Belgique, en France, en Russie et au Royaume-Uni, il a laissé bon nombre d'articles et d'ouvrages sur l'histoire médiévale, parmi lesquels : Genesis of the Crusades (1950), Échanges entre la Pologne et la Suisse du XIVe siècle au XIXe siècle : choses, hommes, idées (1964), History of Poland (1968) et Thousand Years of Poland (1976).