En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Romain Kacew, dit Romain Gary

Écrivain français (Vilna, aujourd'hui Vilnius, 1914-Paris 1980).

Combattant de la France libre pendant la guerre, il entre en 1945 dans la carrière diplomatique et publie son premier roman (l'Éducation européenne). Après les Racines du ciel (prix Goncourt 1956), il campe, dans la Promesse de l'aube (1960), un inoubliable portrait de femme inspiré par sa mère.

Il donne dans la comédie (Lady L., 1963) et dans la critique littéraire (Pour Sganarelle, 1965), contre le nouveau roman. Les Mangeurs d'étoiles, Adieu Gary Cooper et Chien blanc forment la Comédie américaine (1966-1970), pour laquelle ce gaulliste inconditionnel n'a guère de sympathie.

Obsédé par le sentiment du temps qui passe et la désagrégation de l'homme rongé par l'âge (Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable, 1975; Clair de femme, 1977; les Cerfs-volants, 1980), il se suicide un an après son ex-femme l'actrice américaine Jean Seberg.

Auteur d'une supercherie littéraire, il a écrit, sous le nom d'Émile Ajar, trois ouvrages, dont la Vie devant soi (1975), qui obtint le prix Goncourt.