En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sir Francis Galton

Savant britannique (Sparkbrook, Birmingham, 1822-Haslemere, près de Londres, 1911).

Il effectua d’abord des voyages d’exploration en Afrique (1846, 1850) et s’intéressa à la météorologie (notion d’anticyclone, 1862). Il se consacra ensuite à l’étude statistique de l’hérédité et du comportement humain, en portant plus particulièrement son attention sur les différences individuelles (plutôt que sur les qualités moyennes) et en cherchant notamment à démontrer le rôle de l’hérédité dans les aptitudes intellectuelles. Il fut ainsi amené à développer des notions et des méthodes statistiques devenues classiques (étalonnage, corrélation, régression) et apparaît comme l’un des fondateurs de la psychologie différentielle. Cousin de C. Darwin, il se passionna pour sa théorie de l’évolution des espèces et s’en fit l’ardent défenseur. Mais, convaincu que les progrès de la civilisation entraînent une dégénérescence de l’espèce humaine, il prôna l’eugénisme. Dans son ouvrage Finger Prints (1892), il établit l’unicité et l’inaltérabilité des empreintes digitales et préconisa leur emploi comme moyen d’identification des individus.