En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Fred Othon Aristidès, dit Fred

Coincer la bulle, par Fred
Coincer la bulle, par Fred

Dessinateur et scénariste français de bandes dessinées, d'origine grecque (Paris 1931-Paris 2013).

Les débuts à Hara-Kiri

Il débute en publiant des illustrations d’humour dans la presse française (Ici-Paris, France-Dimanche) et internationale (The New Yorker). En 1954, il réalise sa première bande dessinée, Journal de bord, qui paraît dans le magazine Zéro.

Il fait alors la connaissance de François Cavanna et Georges Bernier (alias le Professeur Choron), qui fondent bientôt le mensuel satirique Hara-Kiri (1960) – Fred assurant la direction artistique. Tout en signant de nombreuses couvertures pour Hara-Kiri, il y dessine des contes et des récits (les Petits Métiers, le Manu-Manu, Tarsinge l’homme Zan…, le Petit Cirque) qui seront repris en albums aux éditions Dargaud.

Le créateur de Philémon

En 1965, après avoir essuyé un refus de la part du magazine Spirou, il propose quinze planches au journal Pilote. René Goscinny accepte de les publier : le Mystère de la clairière aux trois hiboux, qui paraît au rythme de deux planches par semaine, met pour la première fois en scène le personnage de Philémon, lequel donnera naissance à la série homonyme (1972-1987), la plus célèbre de l’auteur.

Jeune garçon rêveur, Philémon se retrouve, en compagnie de son âne Anatole et de Barthélemy le puisatier, sur la lettre « A » du mot Atlantique (le Naufragé du « A », 1972). C'est tout un univers de poésie loufoque que Fred développe au long des voyages de Philémon sur les différentes lettres, peuplées de personnages pittoresques (À l'heure du second « T », 1975). La série, magnifiquement dessinée, est un succès, et Fred quitte Hara-Kiri en 1966 pour s'y consacrer entièrement. Le Manu-Manu, sorte de main géante autonome, rejoindra bientôt Philémon dans ses aventures, qui continuent jusqu'en 1987, date de parution du quinzième album de la série.

Une longévité consacrée

Auteur avec Jacques Dutronc d’albums-disques pour les enfants (la Voiture du clair de lune, 1970 ; le Sceptre, id.), Fred est aussi scénariste pour d'autres dessinateurs. Il crée ainsi en 1969 dans Pilote la série Time is money, dessinée par Alexis, une exploration farfelue du thème du voyage temporel. Avec ce dernier, il conçoit également Timoléon en 1974-1975. Fred écrit par ailleurs des scénarios pour Pichard, Mézière ou Hubuc. En 1979, il crée, pour le journal Pif, Cythère, l'apprentie sorcière, pleine de charme et destinée à un public plus jeune.

En 1993, il publie l'Histoire du corbac aux basquets, qui obtient le prix du meilleur album au festival d’Angoulême (1994), et, en 1995, l'Histoire du conteur électrique, lesquels continuent l'exploration d'un univers bizarroïde et merveilleux où tout reste possible. Grand Prix de la ville d’Angoulême (1980), Officier des Arts et des Lettres (1992), il a présidé en 1997 la « mission Fred » chargée par le ministère de la Culture de réfléchir au développement de la bande dessinée française contemporaine. Il a par ailleurs participé à l’édition anniversaire 2010 du Petit Larousse en illustrant des mots de la langue française.