En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

André Hercule de Fleury

Prélat et homme d'État français (Lodève 1653-Issy-les-Moulineaux 1743).

Aumônier de Louis XIV (1678), évêque de Fréjus (1698-1715) puis précepteur de Louis XV (1716), il est membre du Conseil de conscience (1720). Entré au Conseil d'État en 1723, il obtient de Louis XV le renvoi du duc de Bourbon, prince de Condé (1726), à qui il succède comme Premier ministre, charge qu'il exerce jusqu'à sa mort, donnant à la France dix-sept années de redressement intérieur. Aidé par d'excellents collaborateurs (chancelier d'Aguesseau, Le Peletier des Forts, P. Orry), il brise les résistances à l'absolutisme royal : en 1727, il réduit au silence le jansénisme ecclésiastique ; en 1730, il oblige le parlement à enregistrer la déclaration du 24 mars, qui décrète la bulle Unigenitus loi du royaume. En matière financière et économique, la monnaie est stabilisée (1726), le budget est mis en équilibre (1738) et l'essor économique favorisé. À l'extérieur, résolument pacifique, il conserve l'alliance avec l'Angleterre, ménage l'Espagne et recherche un accord avec l'Autriche. Contraint d'intervenir dans la guerre de la Succession de Pologne (1733), il en tire bénéfice pour la France en acquérant la Lorraine, attribuée à titre viager à Stanislas Leszczyński par le traité de Vienne (1738). [Académie française, 1717.]