En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Andrew Zachary Fire

Biologiste américain (Stanford 1959).

Après avoir obtenu en 1978 une licence de mathématiques à l'université de Californie, il entre au Massachusetts Institute of Technology, où il travaille sous la direction du généticien Phillip Sharp (prix Nobel de médecine 1993) et obtient en 1983 un doctorat de biologie. Il se rend ensuite à Cambridge, en Angleterre, pour collaborer avec l'un des pères de la biologie moléculaire, Sydney Brenner (prix Nobel de médecine 2002). De retour aux États-Unis, il entre en 1986 au département d'embryologie de la Carnegie Institution, à Baltimore (Maryland). En 2005, tout en poursuivant ses recherches à la Carnegie, il devient professeur de pathologie et de génétique à l'université de Stanford.

En 2006, il a partagé avec Craig C. Mello le prix Nobel de physiologie ou médecine pour la découverte, en 1998, de l'interférence de l'A.R.N., un mécanisme de désactivation des gènes par interception de l'A.R.N. messager. Ce processus fondamental de la régulation génétique constitue désormais un remarquable outil expérimental pour l'étude de la fonction des gènes et pourrait conduire, dans l'avenir, à la mise au point de thérapies nouvelles.