En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alain Finkielkraut

Philosophe français (Paris 1949).

Professeur à l'École polytechnique, Alain Finkielkraut s'est imposé comme l'un des penseurs critiques des effets de mode : le relativisme généralisé, selon lequel toutes les productions culturelles sont équivalentes, lui apparaît comme une mystification. Sans revenir sur le droit à la différence, il s'efforce d'appréhender une culture qui s'affranchisse de la logique de la consommation de masse (la Défaite de la pensée, 1989). La Mémoire vaine (1992) met en question la fonction de la mémoire collective, l'Humanité perdue (1996) fait un bilan du xxe s. et le Nouveau Désordre amoureux (1997, avec Pascal Bruckner) étend la critique de la société aux effets potentiellement totalitaires de la sexologie normative. La figure de Charles Péguy sert de fil conducteur à Alain Finkielkraut pour repenser la république et l'engagement de l'intellectuel (le Mécontemporain, 1999), et, avec l'Ingratitude (1999), sa réflexion, prenant la forme d'une conversation sur notre temps, considère l'importance de l'héritage tout en concluant à la mort de l'admiration. Une voix vient de l'autre rive (2000) est une méditation sur la fidélité due aux morts.