En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ferdinand Ier de Bourbon

(Naples 1751-Naples 1825), roi des Deux-Siciles (1816-1825), fils de Charles III, roi d'Espagne.

Investi par son père, appelé au trône d'Espagne (1759), des deux royaumes de Sicile, il règne sur le royaume insulaire sous le nom de Ferdinand III (1759-1816) et sur le royaume péninsulaire (Naples) [1759-1799 ; 1799-1806 ; 1815-1816] sous le nom de Ferdinand IV. Sous l'influence de Marie-Caroline d'Autriche, qu'il a épousée en 1768, il entre dans la coalition contre la France (1793). Chassé de Naples par les Français qui établissent la République Parthénopéenne (1799), il réoccupe la ville avec l'aide du cardinal Ruffo et est contraint à la paix par Bonaparte (armistice de Foligno, 1801). Ayant repris les armes contre la France (1805), il est de nouveau dépouillé de son royaume péninsulaire, donné par Napoléon à son frère Joseph (1806). Rentré à Naples en 1815, il réunit Naples et la Sicile, et se fait proclamer roi des Deux-Siciles sous le nom de Ferdinand Ier (1816). Son régime absolutiste provoque le soulèvement libéral de 1820, qui le contraint à accorder une constitution. Mais, grâce à l'intervention de l'armée autrichienne, il restaure l'absolutisme (1821).