En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Charles Dullin

Acteur et metteur en scène français (Yenne, Savoie, 1885-Paris 1949).

Renonçant au sacerdoce, il choisit le théâtre (il joue le mélodrame à Belleville et récite du Villon au Lapin agile), devient l'élève d'Antoine et collabore avec Copeau, qu'il accompagne en tournée aux États-Unis, puis avec Gémier. Il fonde, en 1922, le théâtre de l'Atelier, qu'il installe à Montmartre en 1923, et où il restitue aux chefs-d'œuvre classiques, comme l'Avare de Molière, Volpone de Ben Jonson, les Oiseaux d'Aristophane, une jeunesse nouvelle et réintroduit avec succès les auteurs étrangers (Shakespeare : Richard III ; Calderón : La vie est un songe ; Goldoni).

Il s'intéresse également au théâtre contemporain en créant de nombreuses pièces de Marcel Achard, Alexandre Arnoux, Max Jacob et en révélant l'univers original de Pirandello (la Volupté de l'honneur, 1922 ; Chacun sa vérité, 1924). Membre du Cartel, il fonde une école de comédiens qu'il familiarisera avec ses techniques théâtrales (improvisation, danse, mime, acrobatie), qu'il expose dans Souvenirs et notes de travail d'un acteur (1946). En 1941, il accepte la direction du théâtre Sarah-Bernhardt, aujourd'hui Théâtre de la Ville, où il créera notamment les Mouches de Sartre (1943), mais, à la suite d'un désaccord avec les pouvoirs publics, il reprend ses tournées et meurt, très pauvre, alors qu'il présentait l'Archipel Lenoir d'Armand Salacrou. Outre l'influence profonde qu'il a exercée sur des élèves comme Jean-Louis Barrault ou Jean Vilar, et à plus longue échéance sur Jerzy Grotowski, il a marqué les animateurs de la décentralisation théâtrale.