En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Georges Duby

Historien français (Paris 1919-Aix-en-Provence 1996).

Professeur d'histoire médiévale à la faculté des lettres de Besançon (1950-1951), puis à celle d'Aix-en-Provence-Marseille (1951-1970), il est professeur titulaire de la chaire d'histoire des sociétés médiévales au Collège de France de 1971 à 1991. Historien médiéviste dont les recherches portent sur toute la période féodale du xe au xiiie s., il est, après Marc Bloch, le réformateur des études médiévales. Après s'être intéressé aux aspects économiques de la vie rurale au Moyen Âge, il se tourne vers les sociétés, les mentalités, les modèles culturels. Travaillant sur des sources d'information variées (documents écrits et iconographiques, objets matériels révélés par l'archéologie, dont il est un actif promoteur, etc.) et mettant à profit les méthodes des autres sciences humaines (telle l'anthropologie sociale), il étudie notamment l'organisation de la société féodale, les groupes sociaux, leurs rapports, leurs activités (l'Économie rurale et la vie des campagnes dans l'Occident médiéval, ixe-xve s., 1962 ; Guerriers et paysans, viie-xiie s., 1973 ; Dames du xiie s. [3 volumes, 1995-1996]), les structures de parenté, la famille, le mariage (le Chevalier, la Femme et le Prêtre, 1981 ; Naissance du purgatoire, 1981), la production artistique (l'Europe des cathédrales, 1140-1280, 1966 ; le Temps des cathédrales, 900-1420, 1976 ; Saint Bernard. L'art cistercien, 1979 ; l'Europe au Moyen Âge. Art roman, art gothique, 1979). Il aborde le problème de l'intervention du « mental » ou de l'« imaginaire » dans le fonctionnement des sociétés médiévales (notamment dans les Trois Ordres ou l'Imaginaire du féodalisme, 1978). Il a dirigé une Histoire de la France (3 volumes, 1975-1977) et écrit une biographie sur Guillaume le Maréchal ou le Meilleur Chevalier du monde (1984). [Académie française, 1987.]