En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Philippe Druillet

Bandeau, par Druillet
Bandeau, par Druillet

Dessinateur et scénariste français de bandes dessinées (Toulouse 1944).

Travaillant dès l’âge de seize ans comme photographe, il fait ses débuts dans le monde de la bande dessinée en 1966. Son premier album, le Mystère des abîmes, voit la création du personnage de Lone Sloane. Ce héros cosmique évoluant dans un univers graphique délirant provoque, lors de sa réapparition dans le journal Pilote en 1970, la stupéfaction de jeunes lecteurs habitués à une vision plus classique de la bande dessinée. Les Six Voyages de Lone Sloane (1972) et Délirius (sur un scénario de Lob, id.) entraînent les lecteurs hors des sentiers battus : le graphisme novateur et flamboyant, fait de cases éclatées et de dessins débordant d'une planche sur l'autre, est au service d'histoires complexes peuplées de créatures venues des récits de H.P. Lovecraft. La bande dessinée ne s'adresse plus simplement aux enfants, mais aussi aux adolescents et aux adultes. En 2000, l’album Chaos reprendra de nouvelles aventures de Lone Sloane parues dans l’Écho des Savanes.

Après avoir créé Vuzz, un personnage difforme et dégénéré, dans la revue Phénix en 1973, Druillet participe en 1974 – avec Bernard Farkas, Jean-Pierre Dionnet et Moebius – à la fondation des Humanoïdes Associés et au lancement de Métal Hurlant, magazine orienté principalement vers la science-fiction et le fantastique. Les années 1970 voient encore la publication d'Yragaël ou la Fin des temps (1974), Urm le fou (1975), la Nuit (1976), œuvre douloureusement nihiliste composée à la suite du décès de sa femme, et Gail (1978). La trilogie constituée par les albums Salammbô (1980), Carthage (1982) et Matho (1986), d'après Gustave Flaubert, constitue la synthèse des recherches graphiques de Druillet depuis ses débuts.

Les activités de Druillet ne se limitent pas à la bande dessinée : en 1988 paraît P.A.V.E., un album consacré à d'autres types de travaux : peintures, illustrations, sculptures et dessins de mode. Créateur d’affiches de film (la Guerre du feu, de Jean-Jacques Annaud, 1981 ; le Nom de la Rose, id., 1986), réalisateur de dessins animés pour la télévision, concepteur graphique de jeux vidéo, Druillet apparaît comme un artiste complet et prolifique. Grand Prix de la ville d’Angoulême en 1988, il a reçu le Grand Prix national des Arts Graphiques en 1996 et été fait Commandeur des Arts et Lettres en 1998. Dernièrement, il a participé à l’édition anniversaire 2010 du Petit Larousse en illustrant des mots de la langue française.