En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sir Arthur Conan Doyle

Sir Arthur Conan Doyle
Sir Arthur Conan Doyle

Romancier britannique (Édimbourg 1859-Crowborough, Sussex, 1930).

L'écrivain écossais sir Arthur Conan Doyle s'est illustré dans un genre littéraire particulier : le roman policier, qui a connu, en partie grâce à ses créations, une vogue croissante au xxe siècle.

Né à Édimbourg, il exerce la profession médicale, de 1882 à 1891, dans la ville portuaire de Portsmouth. En même temps qu'il s'intéresse à l'histoire, il écrit Une étude en rouge, qui, en 1887, obtient un grand succès. Il y crée le personnage de Sherlock Holmes, détective flegmatique et ingénieux, expert en criminologie. Celui-ci, flanqué de son ami et auxiliaire, le docteur Watson, va désormais résoudre de complexes énigmes dans une suite d'ouvrages qui donnent une dignité nouvelle au genre policier.

Le succès de Sherlock Holmes est immense. Lorsque Conan Doyle, lassé par son personnage, décide de le faire mourir, il soulève la colère de ses lecteurs. Devant leurs protestations, il s'incline et il fait réapparaître son héros dans une nouvelle aventure : le Chien des Baskerville (1902).

À partir de faibles indices, qu'il est seul à ne pas négliger, Sherlock Holmes remonte, par déduction, aux causes du crime. Mais cette méthode scientifique s'accompagne d'une capacité d'intuition et d'une faculté d'imagination non moins déterminantes. En tant que romancier, Conan Doyle a su très habilement se servir de la déduction comme moyen de capter l'intérêt du lecteur.

Parmi les histoires du célèbre détective, il faut citer : le Signe des quatre (1889), les Aventures de Sherlock Holmes (1892), les Mémoires de Sherlock Holmes (1893), le Retour de Sherlock Holmes (1905).

Conan Doyle a également composé deux romans (Rodney Stone et Sir Nigel), des récits de science-fiction (le Monde perdu, 1912), un ouvrage à caractère humoristique (les Exploits du brigadier Gérard) et des pièces de théâtre (les Feux du destin, 1909 ; la Ceinture empoisonnée, 1913).

Anobli après avoir participé à la guerre des Boers en Afrique du Sud (1899-1902), il s'engagea lors de la Première Guerre mondiale et tira de son expérience plusieurs ouvrages marqués par le spiritisme, auquel il s'était intéressé après la mort de son fils sur le front français. Il a laissé des Mémoires (Ma vie aventureuse, 1923).