En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Fabrizio De André

Compositeur-interprète italien (Gênes 1940-Milan 1999).

D'abord guitariste de jazz, il entama une carrière de chanteur au cours des années 1960. Mélangeant les genres musicaux (musique baroque ou orientale, jazz, rock, swing et rhythm 'n'blues) et les instruments (cornets, tubas, mandolines, etc.), il puisa son inspiration dans les croyances religieuses populaires et les inégalités sociales et aborda tous les thèmes de l'errance humaine, tels le suicide (Ballata del Michè, 1969), l'amour (la Canzone di Marinella, 1969) et la jeunesse égarée (Non al denaro non all'amore nè al cielo, album inspiré d'Edgar Lee Masters, 1971). Dans sa langue maternelle, il interpréta également de nombreux titres de Georges Brassens, Jacques Brel, Leonard Cohen ou Bob Dylan et fut bientôt considéré comme une des figures marquantes de la nouvelle vague de chanteurs anti-conformistes, les cantautori. En 1973, il fut au centre d'une polémique avec Storia di un impiegato, histoire d'un petit bourgeois rêvant de révolution pour chasser l'ennui, et fut incarcéré. Trois ans plus tard, il s'installa en Sardaigne, où il fut victime d'un enlèvement, expérience traumatisante à laquelle il consacra un album sans titre (1991) dans lequel il prit, malgré tout, faits et cause pour ses ravisseurs.