En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Étienne Noël Damilaville

Fonctionnaire royal, collaborateur de l'Encyclopédie ( ? 1723-Paris 1768).

D'abord garde du corps du roi, il fut ensuite Premier commis au bureau de l'impôt du Vingtième ; cette fonction lui donnait le droit d'avoir le cachet du contrôleur-général des Finances pour affranchir la correspondance qui sortait de son bureau. Acquis aux idées philosophiques, il devint à partir de 1760 l'ami de Voltaire, et se servit de son privilège pour faire parvenir à celui-ci toutes les nouvelles littéraires ou politiques et faire circuler lettres et pamphlets à l'abri de toute censure, notamment lors de l'affaire Sirven (1767).

Voltaire, avec qui il échangea ainsi une longue correspondance, lui fit rencontrer Diderot et D'Alembert, et Damilaville devint le collaborateur de l'Encyclopédie pour laquelle il rédigea sous un pseudonyme les articles « Paix », « Population » et « Vingtième » (1751). Il est sans doute également l'auteur véritable de deux pamphlets attaquant violemment le christianisme, l'Honnêteté théologique (1767), qui passa un moment pour être de Voltaire, et le Christianisme dévoilé, publié en 1766 sous le nom de Boulanger et qui fut attribué à d'Holbach.