En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Terence Trent D'Arby

Auteur-compositeur-interprète de rock et de soul américain (New York 1962).

Ange surdoué à la beauté fascinante, ce New-Yorkais élevé au rock et à la soul n'a jamais cessé de surgir là où personne ne l'attendait. Sa première bombe, Introducing The Hardline According To… (1987), s'est tout de même vendue à plus de 8 millions d'exemplaires dans le monde. Plutôt correct pour un premier album et son inégalable tube Wishing Well. Fils spirituel de Jimi Hendrix, Marvin Gaye et James Brown, TTDA (c'est l'utile abréviation !) est avant tout fils de pasteur, le révérend Benjamin D'Arby, guitariste à ses heures perdues, et de Frances D'Arby, chanteuse de gospel. Sa biographie « officielle » est trop belle pour être vraie. On le dit chanteur de gospel à l'église, élève d'une école pour enfants doués, diplômé de journalisme. Mieux : TTDA devient champion de boxe et déserte le service militaire, qu'il effectue, prétend-on, dans le même régiment que celui d'Elvis Presley ! Qu'importe. Terence Trent D'Arby a du talent.

Comparé et comparable à Prince ou à Michael Jackson, il conserve cependant la tête sur les épaules, en évitant de se couper du monde. Pourtant (la faute à son arrogance légendaire ?), sa popularité connaît une chute vertigineuse à la suite de son deuxième album, Neither Fish Nor Flesh (1989), peu convaincant. Il est alors largement éclipsé par l'arrivée en force d'un Lenny Kravitz survolté… Mais TTDA se reprend en 1993, avec Symphony Or Damn, puis, deux ans plus tard, avec le tube Supermodel Sandwich sur la B.O. du film Prêt-à-porter de Robert Altman. TTDA, depuis, est « prêt-à-redécoller » ….