En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joseph Cotten

Acteur américain (Petersburg, Virginie, 1905-Los Angeles 1994).

Joseph Cotten suit des cours de théâtre à New York et à Washington, mais c'est comme régisseur qu'il fait ses débuts à Broadway en 1930, après avoir pratiqué le rugby en professionnel et s'être essayé à la critique d'art. En 1936, alors qu'il prend part à l'adaptation théâtrale du Facteur sonne toujours deux fois de James Cain, il rencontre Orson Welles qui le fait entrer, l'année suivante, dans sa troupe, le Mercury Theater. Ensemble, ils animent de nombreuses émissions radiophoniques, notamment la fameuse Guerre des mondes en 1938. Orson Welles lui confie de grands rôles dans ses films, dont Citizen Kane (1941), la Splendeur des Amberson, Voyage au pays de la peur (1942), Vérités et mensonges (1971), et il partagera avec lui la vedette du Troisième Homme (1949) de Carol Reed. Partout, Cotten promène sa longue silhouette, élégante et inquiétante à la fois – ce qui attirera sur lui l'attention d'Alfred Hitchcock, pour qui il interprète l'Ombre d'un doute (1943) et les Amants du Capricorne (1949), mais aussi celle de George Cukor (Hantise, 1944) et de King Vidor (Duel au soleil, 1947 ; la Garce, 1950). On le verra aussi dans le Poids d'un mensonge (1945), le Journal de Jennie (1949) et Pékin Express (1951) de William Dieterle, Niagara (1953) de Henry Hathaway, El Perdido (1961) de Robert Aldrich ou l'Argent de la vieille (1972) de Luigi Comencini.