En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Galeazzo Ciano

comte de Cortellazzo

Homme politique italien (Livourne 1903-Vérone 1944).

Fils de l'amiral Costanzo Ciano, héros de la Première Guerre mondiale, il est un fasciste de la première heure et entre en 1925 dans la carrière diplomatique. En 1930, il épouse Edda, la fille préférée de Mussolini et, en 1933, il est nommé directeur au bureau de presse du ministère des Affaires étrangères puis sous-secrétaire d'État à la Presse et à la Propagande. Le 9 juin 1936 il devient ministre des Affaires étrangères, s'appliquant à ce poste à rapprocher l'Italie de l'Allemagne hitlérienne et à constituer l'axe Rome-Berlin. Il signe le Pacte d'acier (mai 1939) et pousse Mussolini à attaquer l'Albanie. Cependant, préoccupé par la puissance croissante du IIIe Reich, il cherche, pendant la période de la non-belligérance italienne (septembre 1939-juin 1940), à freiner la marche à la guerre, mais ne peut toutefois s'opposer à l'entrée de son pays dans le conflit après la défaite de la France.

Devant les réticences de Ciano, Mussolini l'éloigne du ministère des Affaires étrangères (1943) et le nomme ambassadeur auprès du Saint-Siège. Lors de la séance du Grand Conseil fasciste du 25 juillet 1943, Ciano vote la défiance à l'égard de Mussolini. Après l'arrestation du Duce, il s'enfuit en Allemagne, où il est interné. Livré à la République italienne, réorganisée dans le nord de l'Italie par Mussolini, il est exécuté (janvier 1944).

Pour en savoir plus, voir les articles fascisme, Mussolini.