En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Chamil

Troisième imam du Daguestan (1834-1859) et héros de l'indépendance du Caucase (aoul de Guimry, Daguestan, 1797-Médine 1871).

Fils d'un ouzden (paysan libre) avar, il reçoit une éducation musulmane très poussée. Il parle et écrit l'arabe classique. Il est initié par le cheikh Djamal al-Din des Qazi-Qumuq (ou Kazikoumouks) à la confrérie la confrérie soufie des Naqchbandites. À la fin des années 1820, il est le lieutenant de Gazi Muhammed, premier imam naqchbandite à conduire la « guerre sainte » contre les Russes, puis il sert Hamza Beg. Devenu imam, Chamil, chef militaire et religieux incontesté, combat victorieusement l'avance russe dans la montagne caucasienne. L'État théocratique qu'il organise, l'imamat du Daguestan et du pays tchétchène (1834-1859), connaît son apogée entre 1841 et 1846. Chamil inflige alors plusieurs défaites aux Russes. Après 1848, ces derniers tentent de bloquer la montagne afin d'en affamer la population. Puis, en 1856, les armées russes repartent à la conquête du Daguestan. Chamil et les 400 guerriers qui lui restent doivent se rendre le 26 août 1859. Déporté à Kalouga, l'imam est autorisé en 1870 à effectuer le pélerinage à La Mecque.