En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Daniel Hamidou, dit Dany Boon

Humoriste, acteur et réalisateur français (Armentières 1966).

Fils d’un ancien boxeur d’origine kabyle, il fait des études de dessin à Tournai en Belgique avant d’obtenir un CAP de photographie (1981). Quoique engagé, à Béthune, dans une agence de publicité, il mûrit parallèlement une pièce de théâtre comique ainsi que ses premiers sketches (1983-1984). En 1985, il s'installe à Paris. Devenu dessinateur pour une entreprise de « cartoon » et tout en suivant le cours Simon, il fait le tour des cafés-théâtres avec, comme nom de scène, Dany Boon – d’après un explorateur américain héros d’une série télévisée. En 1992, il décide d’abandonner le dessin. C’est son spectacle Dany Boon Fou ? (Théâtre Tristan-Bernard à Paris) qui le fait connaître du grand public (1994). Suivent alors Dany Boon (1995), Nouveau spétak (1998), En parfait état (2001), Waïka (2004), Trop stylé (2009), qui réunissent un nombre de spectateurs toujours plus nombreux.

Acteur (Pédale dure, de Gabriel Aghion, 2004 ; Joyeux Noël, de Christian Carion, 2005 ; Mon meilleur ami, de Patrice Leconte, 2006 ; Micmacs à tire-larigot, de Jean-Pierre Jeunet, 2009), Dany Boon est également réalisateur (la Maison du bonheur, 2006 ; Bienvenue chez les ch’tis, 2008). Renouant avec le genre du cinéma populaire, Bienvenue chez les ch’tis raconte l’histoire d’un directeur de la Poste de Salon-de-Provence, qui, muté à Bergues dans le Nord, fait la découverte de la culture « ch’timi ». L’humour revigorant et la chaleur humaine qui se dégagent du film séduiront plus de vingt millions de spectateurs en France – ce qui fait de cette comédie, désormais devant la Grande Vadrouille, le plus gros succès du box-office français.