En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Amateur-Jérôme Boishardy

Chef militaire chouan (château de Boishardy, Côtes-d'Armor, 1762- ? 1795 ?).

Issu d'une famille enrichie par le commerce des toiles, mais passée à la noblesse d'armes (son père était mousquetaire noir), il embrasse en 1780 la carrière militaire. Le 9 juillet 1791, Boishardy démissionne de l'armée, s'établit à La Rochelle et prête le serment de Liberté-Égalité devant la municipalité. Mais, en octobre 1792, le district de Lamballe porte par erreur Boishardy sur la liste des émigrés, et met ses biens sous séquestre. De retour à son château, Boishardy trouve une région agitée qui se soulève en mars 1793 contre le décret de la Convention de levée en masse. Il prend alors la tête des paroisses insurgées, prêche la résistance et organise ses troupes.

Très rapidement, il tient le pays, intercepte les courriers ainsi que les convois de ravitaillement et de munitions des Républicains. Il accueille Frotté lorsqu'il débarque en France, le Vendéen d'Andigné et Armand de Chateaubriand. Il participe à la conférence de La Mabilais (près de Rennes) et traite avec Hoche qu'il avait déjà rencontré à Moncontour. Malgré ses relations amicales avec le général Humbert, Boishardy prépare avec les autres chefs chouans l'insurrection qui a lieu en juin 1795.