En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

André Blanc-Lapierre

Physicien français (Lavaur 1915-Châtenay-Malabry 2001).

Ancien élève de l'École normale supérieure (1934-1938), agrégé de physique (1938), docteur ès sciences physiques (1944) et mathématiques (1945), il enseigne d'abord à l'École normale supérieure et à l'université d'Alger puis, à partir de 1961, à la faculté des sciences d'Orsay. Il devient aussi successivement directeur de l'Institut d'études nucléaires d'Alger (1956-1961), du Laboratoire de l'accélérateur linéaire d'Orsay (1961-1969) et de l'École supérieure d'électricité (1969-1978). Entre 1962 et 1966, il est membre, puis président, du Comité consultatif de la recherche scientifique et technique. Élu à l'Académie des sciences en 1970, il en assure la présidence en 1985-1986. De 1987 à 1990, il préside le Conseil supérieur de la sûreté et de l'information nucléaires.

Parallèlement à ses activités scientifiques dans les domaines de l'électronique, du traitement du signal, de l'application des signaux aléatoires à la physique et aux communications et de la physique des hautes énergies, il a eu d'importantes responsabilités de politique scientifique, notamment dans les domaines de la physique subatomique et des accélérateurs de particules. Il a été l'un des initiateurs de la création de l'Institut national de physique nucléaire et de physique des particules.