En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Louis Blériot

Louis Blériot, 1909
Louis Blériot, 1909

Ingénieur, industriel et aviateur français (Cambrai 1872-Paris 1936).

Louis Blériot appartient à cette première génération d'aviateurs, constructeurs d'avions, à ces héros de la « Belle Époque », dont la mémoire collective a gardé une image quasi légendaire. Mais Blériot est aussi le premier industriel de l'aéronautique.

La traversée de la Manche

Ingénieur de l'École centrale, il commença comme fabricant de phares pour automobiles. Dès 1899, il expérimente un ornithoptère, avion à voilure battante. S'associant en 1905 avec Gabriel Voisin, il construit un planeur biplan, qu'il essaie sans grand succès sur le lac d'Enghien. Il se prend de passion pour les moteurs d'avion et, avec Levasseur et Ferber, ils montent des monoplans qu'ils essayent sur le champ de manœuvre d'Issy-les-Moulineaux.

Il réalise son premier record, le 31 octobre 1908, reliant Toury à Artenay avec le Blériot VIII, soit 14 km en 11 minutes, à 20 m d'altitude.

Or le Daily Mail avait offert un prix de 1 000 livres pour une première traversée de la Manche en aéroplane. Dans le hangar de la société Blériot-Aéronautique, qu'il a créée à Courbevoie en mars 1909, Blériot se prépare en grand secret. Le 25 juillet 1909, à 4 h 35, il s'envole de Calais sur le Blériot XI (équipé d'un moteur Anzani à 3 cylindres de 25 CV) : il atterrit à Douvres, après une traversée de 33,7 km, en 37 minutes ; Blériot cassera son hélice et son train d'atterrissage en touchant le sol à North Fal Meadow. L'exploit, salué dans le monde entier, décidera du développement de l'aéronautique.

Le constructeur d'avions

Blériot, à qui l'on doit le Spad, avion de chasse qui s'illustra pendant la guerre de 1914-1918, fut également le concepteur du Blériot 110, qui effectua la traversée de l'Atlantique et permit à Bossoutrot et Rossi de battre, en 1932, le record de distance en circuit fermé (10 601 km), et à Rossi et Codos, en 1933, le record de distance en ligne droite (9 104 km). L'hydravion Blériot Santos-Dumont, lancé en août 1933, équipé de 4 moteurs Hispano-Suiza d'une puissance totale de 650 CV, fut le dernier modèle sorti des ateliers Louis Blériot. Il fut utilisé avec succès sur la ligne postale de l'Atlantique Sud.