En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Íngrid Betancourt Pulecio

Femme politique franco-colombienne (Bogotá 1961).

Engagée en politique à partir de 1989, elle dénonce la corruption de la classe politique colombienne et se montre très critique à l’égard des mouvements d'opposition armée mais plaide pour une issue négociée du conflit. Députée du parti libéral (1994-1998), sénatrice (1998-2001), c'est sous les couleurs de son petit parti fondé en 1998, Oxígeno Verde, qu'elle s'engage dans la campagne pour l'élection présidentielle de 2002, lorsqu'elle est enlevée par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (F.A.R.C.) le 23 février 2002, en compagnie de Clara Leticia Rojas González, sa directrice de campagne.

L'arrivée au pouvoir d'Álvaro Uribe Vélez en Colombie (7 août 2002) marque une escalade dans la confrontation militaire rendant plus difficile l'« échange humanitaire » réclamé par les F.A.R.C. Séquestrée, l'ex-sénatrice franco-colombienne devient le symbole des otages politiques du monde entier. Après plusieurs tentatives de médiation lancées par la France et demeurées infructueuses, Í. Betancourt est libérée par l'armée colombienne le 2 juillet 2008.