En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Colette Besson

Athlète française (Saint-Georges-de-Didonne 1946-La Rochelle 2005).

Son premier grand résultat fut un coup d'éclat inattendu : le titre de championne olympique du 400 m à Mexico, en 1968, remporté avec un écart infime, un dixième de secondes d'avance sur la deuxième, la Britannique Lilian Board, grâce à une dernière ligne droite exceptionnelle. Colette Besson améliorait le record d'Europe de deux dixièmes de secondes, égalait le record olympique et approchait d'un dixième le record du monde. Elle devenait alors la première athlète française à gagner une course olympique (seule → Marie-José Pérec allait en faire de même, en 1992 puis en 1996, sur la même distance, le 400 m). Elle donnait à la France sa première médaille d'or en athlétisme depuis la victoire de Mimoun dans le marathon de Melbourne, en 1956, et devenait médaillée d'or olympique vingt ans après l'exploit de → Micheline Ostermeyer, double championne olympique à Londres en 1948 en poids et en disque.

En 1969, lors des championnats d'Europe, elle est coiffée d'un souffle par une autre Française, Nicole Duclos, avec laquelle elle partage cependant le nouveau record du monde manuel, en 51 '' 7. Elle établit un deuxième record du monde lors de ces championnats d'Europe, avec l'équipe de France de relais 4 x 400 m, en 3 minutes 34 '' 2/10.

Grâce à son exploit aux jeux Olympiques, Colette Besson a relancé l'athlétisme féminin en France et est resté une référence pour plusieurs générations d'athlètes. (→ athlétisme.)