En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Barth

Écrivain américain (Cambridge, Maryland, 1930).

Son œuvre romanesque compose un labyrinthe parodique et une variation permanente sur le thème de l'absurdité de la condition humaine : l'Opéra flottant (1956), où un homme revoit sa vie en songeant au suicide ; The End of the Road (1958), traité de l'impossibilité de choisir ; The Sot-Weed Factor (1960), imitation, à propos du Maryland colonial, des récits picaresques ; l'Enfant-Bouc (1966), point de vue quasi animal sur le monde moderne d'un homme élevé parmi des chèvres. Chimère (1972) joue de l'allégorie et du mythe pour établir une problématique de la représentation romanesque, tandis que Perdu dans le labyrinthe (1968) réunit des nouvelles expérimentales. Il fait le point de sa carrière et recycle ses œuvres antérieures dans Letters (1979), parodie de roman épistolaire à la structure très concertée. La Croisière du Pokey (1982), à la fois romance d'un voyage en bateau et roman d'espionnage, poursuit une réflexion sur le rapport du texte à son lecteur et sur la création-procréation. Ces thèmes reviennent dans The Tidewater Tales (1987), vaste somme où les récits prolifèrent. The Friday Book (1984) rassemble des essais et des textes non fictionnels.