En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

James Baldwin

James Baldwin
James Baldwin

Écrivain américain (New York 1924-Saint-Paul-de-Vence 1987).

Fils d'un pasteur noir, il cherche à démontrer dans ses romans et ses essais que la solution des conflits raciaux passe par une révolution morale. Il y a, chez Baldwin, une fatalité, inévitée, de l'écriture et de la négritude. L'entêtement à la vivre et à la dire définit sa vocation, constitue l'œuvre comme un défi au monde blanc, et fait de l'écrivain, bien qu'il se soit rarement engagé dans des causes spécifiques, le porte-parole du Mouvement des droits civiques. Les essais (la Prochaine Fois, le feu, 1963 ; Chassés de la lumière [No Name in the street], 1972 ; The Devil finds Work, 1976) adressent des provocations à la fois passionnelles et raisonnées aux Américains. Les Élus du Seigneur [Go tell it on the mountain] (1953), Un autre pays (1962), l'Homme qui meurt [Tell me how long the train's been gone] (1968) forment, à travers le thème de la rédemption et des fantasmes sexuels et mystiques, autant d'éléments du « roman de formation » d'un jeune Noir qui a cru à l'intégration. Avenir et prise de conscience de la négritude jouent encore dans Un jour où j'étais perdu (1971), évocation de Malcolm X, dans Si Beale Street pouvait parler (1974), où le fait divers devient allégorie du no man's land juridique et humain du Noir, ni innocent ni coupable, et dans Harlem Quartet (1978).