En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kevin Ayers

Chanteur et guitariste de rock britannique (Herne Bay, Kent, 1945).

C'est en 1963 et au sein de Wild Flowers, un groupe de rock progressif de Canterbury, que Kevin Ayers se fait connaître. Lui et son compère Robert Wyatt quittent le groupe en 1966 pour fonder le mythique Soft Machine. En 1968, juste après un périple américain en compagnie de Jimi Hendrix qui considérait Soft Machine comme une de ses influences majeures, il jette l'éponge, s'installe à Ibiza, donne libre cours à ses excentricités musicales et crée The Whole World, un collectif qui l'accompagne et dans lequel on notera la présence du jeune Mike Oldfield ou de David Bedford, compositeur de musique contemporaine.

Sa voix grave et son humour tordu donnent à ses disques solo, Joy Of A Toy (1970), Shooting At The Moon (1972), Whatevershebringswesing (1973), une coloration unique. Le tout oscillant toujours entre mélodies apparemment simplistes et avant-gardisme rock. Kevin dissout la formation, reprend la guitare et signe un spectacle scénique fantasque (Banana Follies) qui alimente l'album Bananamour. Malgré un changement de label, il reste très actif et, en 1974, sort coup sur coup The Confessions Of Dr Dream And Other Short Stories et June 1, 74, l'enregistrement public d'un concert avec Nico, John Cale, Oldfield, Eno et Wyatt.

Après un certain passage à vide (Sweet Deceiver en 1975, la compilation Odd Ditties l'année suivante), il change à nouveau de maison de disques pour enregistrer, en 1976, Yes We Have No Mananas (Andy Summers, futur guitariste de Police, l'accompagne). En 1980, quelques apparitions sur des scènes américaines coïncident avec la sortie de That's What You Get Babe. Depuis, ce personnage gentiment loufoque mais à la créativité constante sort des disques pour le marché anglais, dont Still Life With Guitar en 1992. Malgré son grand talent, il ne sera jamais parvenu à s'imposer de manière définitive.