En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hugues Auffray, dit Hugues Aufray

Auteur-compositeur et chanteur français (Neuilly-sur-Seine 1929).

Après des études secondaires à Madrid, il espère devenir peintre et entre à l’École des beaux-arts de Paris. Mais c’est une autre vie d’artiste qui l’attend. Il fait l’expérience des cabarets de la rive gauche, où il chante Brassens et, en 1958, il doit au Poinçonneur des lilas, écrit par Serge Gainsbourg – compositeur alors inconnu –, d’être révélé au grand public. Dès l’année suivante, il assure la première partie de Maurice Chevalier en tournée aux États-Unis. Puis sa carrière prend un tournant décisif avec Santiano (1961), Dès que le printemps revient (1963) et Guidez mes pas (1964), qu’il interprète en s’accompagnant à la guitare ou au banjo.

Modèle français de la chanson folk à la manière de Bob Dylan, qu’il vénère (Aufray chante Dylan, 1965), Hugues Aufray assume pleinement sa vocation de troubadour des temps modernes (Céline, 1966 ; Des jonquilles aux derniers lilas, 1968 ; Adieu, monsieur le professeur, 1968). Pacifiste et écologiste dans l’âme, passionné d’équitation, il se retire dans sa ferme de l’Ardèche à la fin des années 1960 et ne renoue avec le succès qu’en 1978, l'année où sort son double album Transatlantic. Proche de la culture gitane (Caravane, 1981), il se voue également avec conviction aux concerts caritatifs et aux récitals avec chœurs d’enfants (Little Troubadour, 1993). Chacun sa mer (1999) le ramène à l’une de ses sources d’inspiration favorites et Hugues Aufray chante Félix Leclerc (2005) exprime sa dette envers l’icône de la chanson québécoise.