En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Robert Aubinière

Officier de l'air français (Paris 1912-Paris 2001).

Ancien élève de l'École polytechnique et de l'École de l'air, il est affecté en Afrique du Nord de 1936 à 1941. Durant la Seconde Guerre mondiale, il s'illustre par de nombreux actes de bravoure, notamment en menant plusieurs missions de reconnaissance sur le territoire italien. En 1943, il rejoint les Forces françaises libres en Angleterre où il est affecté à la direction des services spéciaux. Capturé par la Gestapo en 1944, il est déporté en Allemagne. Libéré en 1945, il rentre en France et poursuit sa carrière dans l'armée de l'air. En 1957, colonel, il commande le Centre interarmées d'essais d'engins spatiaux, à Colomb-Béchar, au Sahara, où s'amorce l'aventure spatiale française. Nommé général de brigade aérienne en 1958, il est appelé, en 1960, au commandement de l'École de l'air puis à la direction technique et industrielle de l'aéronautique. Promu général de division aérienne en 1961, il est mis en congé du personnel navigant et devient, de 1962 à 1971, le premier directeur général du Centre national d'études spatiales (C.N.E.S.). De 1968 à 1970, il exerce simultanément la fonction de président du Conseil de l'ELDO, organisation européenne chargée alors de la mise au point et de la construction de lanceurs spatiaux.

Son apport à la communauté spatiale française et européenne a été très important. Il a structuré le C.N.E.S. et en a fait une grande agence spatiale, en développant rapidement les relations avec l'industrie et le monde scientifique. Il a su aussi mobiliser les énergies et les compétences pour proposer, concevoir et développer un programme spatial ambitieux dont le succès a permis à la France de devenir, en 1965, la troisième puissance spatiale du monde. Son action a été déterminante pour la création d'une industrie spatiale nationale. Il a joué enfin un rôle majeur dans la création du Centre spatial de Toulouse et du Centre spatial guyanais, à Kourou.