En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alain Aspect

Alain Aspect
Alain Aspect

Physicien français (Agen 1947).

Ancien élève de l'École normale supérieure (E.N.S.) de Cachan et de l'université d'Orsay, agrégé de physique (1969), il est l'auteur d'importants travaux en optique quantique et en optique atomique. Il s'est intéressé depuis le début de sa carrière à des situations dans lesquelles les prédictions de la mécanique quantique sont très éloignées de l'intuition.

Maître-assistant à l'E.N.S. de Cachan de 1974 à 1985, il a mis au point, à l'Institut d'optique d'Orsay, une source de paires de photons intriqués, utilisant plusieurs lasers et d'une efficacité sans précédent. Plusieurs expériences réalisées grâce à cette source, et proches de celle imaginée par Einstein, Podolsky et Rosen (→ paradoxe E.P.R.), lui ont permis de montrer, en 1982, que de telles paires violent les inégalités mathématiques formulées par James Stewart Bell en 1964. A. Aspect a ainsi apporté la preuve que la mécanique quantique donne bien une description correcte de la réalité physique et qu'un système de deux particules intriquées constitue un système quantique unique non séparable en deux entités localisées. Avec son collaborateur Philippe Grangier, il a pu ensuite, en 1985, maîtriser l'émission de photons uniques et mettre en évidence des propriétés quantiques, sans équivalent classique, de la lumière obtenue. Ces travaux trouvent des applications dans les recherches actuelles sur la transmission sécurisée de l'information (cryptographie quantique) et sur le traitement quantique de l'information (ordinateur quantique).

De 1985 à 1992, sous-directeur de la chaire de physique atomique et moléculaire au Collège de France, A. Aspect participe aux recherches du groupe de C. Cohen-Tannoudji sur le refroidissement d'atomes par laser.

Nommé directeur de recherche au C.N.R.S. en 1992, il fonde à l'Institut d'optique d'Orsay le groupe d'optique atomique qu'il dirige toujours, et dont les premiers travaux ont porté sur les miroirs atomiques. Depuis 1997, ce groupe se consacre essentiellement à l'étude des condensats de Bose-Einstein et des lasers à atomes, notamment en vue de leur utilisation dans des interféromètres atomiques ; en parvenant, en 2001, à démontrer la possibilité de condenser des atomes excités dans un état métastable, il a également ouvert de nouvelles voies en optique atomique quantique.

Menant de front recherche et enseignement, A. Aspect est professeur à l'École polytechnique ainsi qu'à l'École normale supérieure de Cachan et de la rue d'Ulm. Élu membre de l'Académie des sciences en 2001, il a été lauréat de la médaille d'or du C.N.R.S. en 2005.