En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Salvador Allende Gossens

Salvador Allende
Salvador Allende

Homme d'État chilien (Valparaíso 1908-Santiago 1973).

Diplômé de médecine en 1932, il est l'un des fondateurs, en 1933, du parti socialiste chilien. Député de 1937 à 1945, Salvador Allende-Gossens devient ministre de la Santé dans le gouvernement de Front populaire formé par Aguirre Cerda (1939-1941 et 1941-1942). Il est secrétaire général du parti socialiste à partir de 1943, sénateur (1945), puis président du Sénat et l'artisan du Front d'action populaire en 1956. Il échoue trois fois, comme candidat du Front d'action populaire, à la présidence de la République (1952, 1958, 1964).

En 1970, il est choisi pour représenter la coalition de la gauche à l'élection présidentielle (4 septembre). Son élection (36,3 % des suffrages exprimés contre 34,9 au conservateur J. Alessandri et 27,8 au démocrate-chrétien R. Tomic) est ratifiée par le Congrès (24 octobre). Allende met alors en œuvre le programme de l'Unité populaire, destiné à transformer radicalement la société chilienne : nationalisation totale du cuivre, rachat des entreprises privées, réforme agraire et diverses mesures sociales, dont une forte augmentation des salaires.

Après une première année de croissance économique, la situation se détériore, encore aggravéepar les pressions américaines. Les luttes politiques s'exaspèrent et, aux élections législatives de mars 1973, si l'Union populaire améliore son score (43 % des voix), elle ne conquiert pas la majorité. Les derniers mois du gouvernement d'Allende voient – avec la surenchère de l'extrême gauche et la montée du terrorisme d'extrême droite — se développer l'opposition de plus en plus active des classes moyennes et se propager les rumeurs de soulèvement militaire.

Malgré l'entrée de militaires au gouvernement et la promulgation de l'état d'urgence en juin, l'armée, sous la direction du général → Augusto Pinochet Ugarte, bombarde et investit, en septembre, le palais présidentiel, où Allende trouve la mort. Une junte militaire prend alors le pouvoir.

Pour en savoir plus, voir l'article Chili.