En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abd al-Aziz III ibn Saud

dit Ibn Séoud

(Riyad vers 1880-Riyad 1953), roi d'Arabie saoudite (1932-1953).

Il succède à son père Abd al-Rahman, en 1902, comme émir du Nadjd. Il reprend cette même année la capitale Riyad aux ibn Rachid (famille qui avait conquis le contrôle du Nadjd au détriment des Saoudites), réunissant sous son autorité et organisant les neuf districts du pays grâce à la confrérie des ikhwan (« frères »), qu'il établit en colonies agricoles et qui lui fournit son armée. En 1913, il a conquis le Hasa. Pendant la Première Guerre mondiale, il entre en lutte contre le chérif Husayn de La Mecque, détruit la puissance des ibn Rachid, puis chasse Husayn de La Mecque en 1924 et son fils Ali de Djedda en décembre 1925.

Roi du Hedjaz en janvier 1926, Abd al-Aziz ibn Saud devient en 1932 roi de l'Arabie saoudite, pays réunissant en un seul État le Nadjd, le Hasa, le Hail, le Hedjaz et l'Asir. Bien qu'il ait formulé des revendications territoriales à l'égard des royaumes hachémites et du Yémen, il reste en paix avec ces pays. Il s'attache à moderniser son État, son administration et son armée, et, grâce à l'exploitation des richesses pétrolières du pays par des sociétés américaines, il devient un des hommes les plus riches du monde.

En politique extérieure, Abd al-Aziz III s'efforce de tenir la balance égale entre les États-Unis et la Grande-Bretagne, à laquelle l'oppose un différend au sujet du sultanat de Mascate (oasis de Buraymi). Abd al-Aziz III aura pour successeur son fils Saud, désigné comme héritier dès 1932.

Pour en savoir plus, voir l'article Arabie saoudite.