En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

solvant

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Corps liquide simple ou mixte, volatile, non filmogène, employé pour disperser le liant des vernis et des peintures. Ont été employés d'une façon souvent empirique pour un " décapage-dévernissage " des tableaux de très nombreux produits, parfois mélangés, comme le fiel de bœuf, le vin, la pomme de terre, l'œuf, l'urine, les acides, les alcools... De nos jours, on utilise encore, mais neutralisés avec l'essence de térébenthine, l'alcool et l'acétone, qui, soigneusement dosés, peuvent servir à l'allégement des vernis. On a de plus en plus recours à des produits comme la diméthylformamide, notamment en Italie. Les produits sont aujourd'hui très nombreux et d'emploi délicat.