En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Salon des réalités nouvelles

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Reprenant le titre d'une exposition d'Art abstrait qu'il avait organisée, en 1939, à la gal. Charpentier sur l'initiative de Robert et de Sonia Delaunay, avec l'aide de Nelly Van Doesburg et d'Yvanhoé Rambosson, l'amateur d'art Fredo Sidès, en collaboration avec Auguste Herbin et Félix Del Marle, fonde en 1946 le Salon des réalités nouvelles, réservé exclusivement aux artistes représentant les différentes tendances de l'" art abstrait, concret, constructiviste, non figuratif ". Ce Salon reprend les principes qui ont guidé l'association Abstraction-Création au début des années 30 et, parallèlement au catalogue proprement dit, le Salon des réalités nouvelles va éditer des cahiers (10 numéros jusqu'en 1956) qui reprennent le contenu et jusqu'à la mise en page des albums d'Abstraction-Création. Fredo Sidès assume la présidence du Salon jusqu'à sa mort, survenue en 1953. René Massat lui succède pendant quelques années puis, en 1956, c'est au tour du peintre Robert Fontené. Le premier Salon de 1946 rassemblait, autour d'un hommage aux précurseurs disparus, les principaux artistes abstraits qui s'étaient déjà manifestés avant la guerre, le Salon des réalités nouvelles n'a cessé par la suite de s'accroître. Dès ses débuts, il s'est tenu au M. A. M. de la Ville de Paris puis s'est transporté ultérieusement dans d'autres lieux de la capitale française.