En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

peinture populaire

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Habituellement, on entend par peinture populaire l'ensemble des productions artisanales et artistiques, souvent anonymes, des populations rurales et urbaines occidentales. L'art populaire est un art de " folklore ", rattaché aux traditions, aux coutumes de la vie collective de groupes sociaux plus ou moins étendus. Cependant, cette qualification de " populaire " comporte une certaine part d'ambiguïté. D'une part, il est impossible de définir avec précision le contenu sociologique et esthétique du terme de populaire, qui ne caractérise ni un état ni un statut social, ne recouvre aucune intention esthétique de peinture faite pour ou par le peuple. D'autre part, populaire a pris le sens de " ce qui est largement répandu, vulgarisé ". En dernier lieu, l'équivoque provient de la manière négative dont on a caractérisé cet art et cette peinture : l'art populaire s'oppose à l'art savant. C'est un art utilitaire, puisqu'il est souvent décoratif, et il s'oppose en cela à l'élaboration d'un art fondé sur des critères proprement esthétiques et intellectuels. Enfin, c'est plus un art de tradition collective qu'un art d'innovation individuelle, qui, du moins, n'existe que dans la mesure où elle se confond avec la tradition collective. Il semblerait donc que l'expression peinture populaire désigne plus un type de production artistique que le produit d'une spécificité sociale.