En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

pleinairisme

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Le Pleinairisme peut être défini comme la représentation de scènes d'extérieur, s'attachant plus ou moins aux jeux de la lumière naturelle. Il désigne à ce titre spécialement une orientation de la peinture de la seconde moitié du xixe s., située aux confins du Réalisme, de la peinture de genre et de l'Impressionnisme, et dont les paysagistes de Barbizon dans la première moitié du xixe siècle — Corot, Courbet, Rousseau, Jean-François Millet, etc. — font déjà figures de " précurseurs ". Plus tardivement, de nombreux artistes illustrent cette tendance en France (Bastien-Lepage, par exemple), en Italie, en Allemagne et en Europe centrale, en Russie, en Scandinavie, aux États-Unis, etc.