En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

parquetage

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Système de renforcement mécanique appliqué au revers des panneaux de bois et destiné à empêcher les déformations (courbures et gauchissement) et les accidents (fissure, rupture) dus au travail du bois.

Les parquetages classiques sont constitués par une série de lames de bois, appelées lames de soutien, collées parallèlement, à intervalles réguliers, dans le sens des fibres du bois. On a ménagé dans ces lames de soutien une série d'encoches au travers desquelles glissent perpendiculairement une série de lames de maintien, en contact direct avec le panneau.

Parmi les différents types de parquetage traditionnel, on peut mentionner : le parquetage à plat, le parquetage de chant, où la surface de collage des lames de soutien est réduite au minimum, et le parquetage italien, ou florentin, qui, à travers différentes formes, conduit à un perfectionnement du système décrit ci-dessus, en diminuant le plus possible les tensions issues du collage, et où l'on introduit des profilés mobiles d'aluminium sur galets.