En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

inscription

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Ensemble de caractères d'écriture faisant partie d'une composition picturale à des fins décoratives et explicatives. Les artistes du Moyen Âge et de la Renaissance se servaient de phylactères portant des inscriptions pour faire parler leurs personnages. Ces inscriptions complétaient la présentation des personnages ou donnaient des explications sur la scène représentée : phylactères des prophètes et des évangélistes dans les manuscrits ; inscriptions explicitant les Annonciations de Simone Martini (Offices) ou de Van Eyck (Polyptyque de l'Agneau mystique, Gand, Saint-Bavon). Par la suite, elles furent souvent associées dans la peinture de chevalet aux signatures donnant des informations plus précises sur l'auteur, le site ou le modèle représentés et dans la grande décoration à des morceaux d'architecture peinte (Sibylles de Michel-Ange à la chapelle Sixtine) ou à des cartouches (Fontainebleau, galerie François-Ier ; Versailles, galerie des Glaces). Ce procédé explicatif a été repris de nos jours par les auteurs des bandes dessinées : le texte des paroles prononcées est le plus souvent inscrit à l'intérieur d'une " bulle ", ou " ballon ".