En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

cinabre

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Sulfure rouge naturel de mercure. Le cinabre des Anciens, ou vermillon naturel, se trouve encore dans certaines carrières d'Italie. Il est d'un beau rouge de cochenille. Ancien nom du minium, ou oxyde rouge de plomb.

Selon Cennino Cennini, cette couleur s'obtenait en broyant du blanc de Saint-Jean (une partie) et de la sinopia, ou oxyde de fer (deux parties), et s'employait principalement dans la fresque.