En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les Zaganelli

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintres italiens.

Les deux principaux représentants de cette famille sont Bernardino (Cotignola, v. 1460-1470 – id. v. 1510) et Francesco (Cotignola, v. 1460 –1470 – Ravenne 1532). L'une des rares œuvres certaine du seul Bernardino est un Saint Sébastien (1506, Londres, N. G.). Dans les peintures signées par les 2 frères : le Christ à la colonne (Hampton Court), 2 " pale " (1499 et 1504) avec la Madone et des saints (Brera), l'Annonciation (détruite, autref. à Berlin, K. F. M.), le retable d'Imola avec la Madone et trois saints adorant l'Enfant (1509, Dublin, N. G. ; lunette avec la Pietà à Rome, villa Albani), Sainte Famille (1509, Bergame, Accad. Carrara), la manière de Francesco prévaut d'une façon décisive. Ce dernier est le seul auteur de l'Immaculée Conception (1513) de la Pin. de Forlì, du Saint Sébastien (1513) de celle de Faenza, du retable du Baptême du Christ (1514) de la N. G. de Londres et du Mariage mystique de sainte Catherine du séminaire de Ravenne. Enrichie par l'influence de Melozzo da Forlì, la commune formation ferraraise des 2 frères, sur l'exemple d'Ercole de Roberti, se complique chez Francesco, qui survit longuement à son frère, par l'emprunt d'éléments stylistiques à Bellini et à Dürer. Mais, pour de nombreuses œuvres des Zaganelli, la distinction entre Bernardino et Francesco reste un problème difficile.