En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Max Weber

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre américain d'origine russe (Bialystok, Pologne, 1881  – Great Neck, New York, 1961).

Il fut le premier, aux États-Unis, à assimiler la leçon du Cubisme et à le transformer en un style personnel. Il arriva aux États-Unis à l'âge de dix ans, reçut sa première formation artistique au Pratt Institute de Brooklyn (New York), mais, en 1905, il s'embarqua pour la France et travailla à Paris à l'académie Julian, avec J.-P. Laurens ; il dessina à la Grande Chaumière et fréquenta les ateliers de peintres modernes. Weber se lia d'amitié avec Matisse, le Douanier Rousseau et connut aussi Picasso et Delaunay. À son retour à New York, en 1909, il peignait toujours des figures d'un lyrisme simplificateur plus proche de Matisse que de Picasso. Il se rallia au Cubisme dans les années suivantes et l'aspect dynamique de son style lui permit de traduire la réalité urbaine de New York et témoigne de l'influence du Futurisme et de l'Expressionnisme. Weber devint ensuite le peintre des danseurs et des musiciens plongés dans l'extase artistique, et celui de la frénésie religieuse des mystiques vieillissants. Son art, de plus en plus intransigeant dans sa recherche de l'émotion, n'abandonna jamais l'élégance formelle acquise en France entre 1905 et 1909. Le rôle principal de l'artiste réside dans les rapports qu'il entretint avec le groupe 291 de Stieglitz et dans l'attachement constant du peintre à la cause du modernisme international. Le M. O. M. A. de New York l'accueillit dès 1930 et une grande rétrospective lui fut consacrée au Whitney Museum en 1949. Weber est notamment représenté à New York (M. O. M. A. et Whitney Museum) et dans de nombreuses collections publiques et privées des États-Unis.